Comment Construire un E-commerce en 2021 ?

Tout savoir sur l’e-commerce

Trouver mon agence

Prend 3 minutes. 100% gratuit.

HomeE-commerce

L’e-commerce, aussi appelé commerce électronique ou vente en ligne, connaît un essor remarquable. Les progrès d’Internet et de l’informatique ont fait de l’e-commerce le cœur du développement marketing d’aujourd’hui et de demain. Découvrez son fonctionnement, ses avantages et les différents types de commerces en ligne.

Apprenez comment créer une boutique en ligne. L’e-commerce est une opportunité énorme : son accessibilité et ses possibilités en font le tremplin d'entrepreneurs du monde entier. L'e-commerce est l'option privilégiée du marketing international.

Découvrez les débouchés professionnels de l’e-commerce. La vente par internet est une porte ouverte à des secteurs prometteurs. En bref, découvrez son fonctionnement, ses avantages et ses enjeux.

Qu’est-ce que l’e-commerce ?

Définition simple : le terme “e-commerce” est le nom que l’on donne au commerce en ligne dans le vocabulaire marketing. Il correspond à l’ensemble des échanges de services, produits et informations entre un acheteur et un vendeur à travers le monde, effectués en ligne grâce à l’informatique.

Internet est le principal intermédiaire de ces échanges. L’accessibilité universelle de ses réseaux ont permis un essor florissant de l’e-commerce au cours des dernières décennies.

Comment fonctionne l’e-commerce ?

Les entreprises de e-commerce possèdent chacune un site Internet qui héberge leurs services. Les moteurs de recherche sont un moyen rapide et efficace de trouver les boutiques en ligne qui correspondent à votre demande, en se basant sur des mots-clés.

Le site est représentatif de l’entreprise : un bon site de vente par correspondance possède une esthétique et des fonctionnalités en accord avec les produits proposés. Les produits sont proposés sous la forme d’un catalogue, divisé en plusieurs sections lorsqu’il est ergonomique. Vous trouverez aussi souvent une barre de recherche ou un système de filtres afin de trouver plus rapidement ce que vous cherchez.

Mettre en avant les produits et les tarifs

Les produits sont en général présentés avec une image et/ou une description ainsi que les tarifs. Ces deux éléments sont cruciaux, car ils permettent au client de se figurer le produit depuis son écran. Ainsi, plus ils sont riches, variés et complets, plus le client sera en mesure de savoir si le produit lui correspond.

Un panier virtuel est souvent disponible pour permettre au client de sélectionner plusieurs articles avant de passer à l’achat. Enfin, le système de paiement en ligne, par carte bancaire ou via des services dédiés doit nécessairement être sécurisé pour rassurer le client.

En général, une communication est établie entre le client et le site vendeur. Elle se matérialise par l’envoi d’une facture numérique, d’un suivi des commandes, d’un accès proposé à un remboursement en cas de besoin, etc.

Envoyer une facture

Il est aussi très courant qu’un site vendeur vous propose de créer un compte. Totalement gratuit, il est souvent obligatoire pour effectuer un achat. Il peut aussi vous permettre de profiter d’avantages ou de vous tenir au courant de l’actualité du catalogue de l’entreprise. Cette technique de marketing permet de stabiliser les ventes et de fidéliser le client.

Quelle est la différence entre le ecommerce et le e-business ?

Il arrive parfois qu’il y ait une confusion entre e-commerce et e-business. La différence existe belle et bien.

En effet, le concept d’e-business se réfère à l’ensemble des technologies de l’information et de la communication mis en œuvre pour créer de la valeur. Par extension, ces technologies permettent de gérer un commerce en ligne. L’e-commerce, quant à lui, désigne ce commerce : il est en quelque sorte l’objet de l’e-business.

La relation entre les deux concepts

Ainsi, l’e-commerce fait partie de l’e-business, et non l’inverse. L’e-business concerne toute activité commerciale électronique. Son objectif est de créer de la valeur : il englobe tout processus informatique entrepris dans ce but.

L’e-business se décline donc sous différentes formes. Parmi elles : la gestion des stocks, l’intégration de systèmes optimisés, la relation avec des fournisseurs ou des partenaires, etc.

L’e-business nécessite donc des compétences très variées, toutes liées au ecommerce, mais pas nécessairement à la vente à distance.

Attention cependant : l’e-commerce concerne aussi des activités parallèles à la vente. Il correspond à l’ensemble des échanges entre le commerçant et le consommateur : devis en ligne, conseils, actualisation de l’état des stocks, procédure de paiement en ligne, suivi de livraison et service après-vente.

Un spectre d'activité qui s'étend

Si ces deux termes étaient à l’origine presque synonymes, ils tendent à se détacher de plus en plus l’un de l’autre au cours des années. La différence se ressent particulièrement sur le marché du travail : le monde de l’entreprise décline de plus en plus des responsabilités spécifiques à ses employés, et ainsi, bon nombre d’entre eux font de l’e-business sans pour autant être lié directement à la vente par correspodance.

En somme, l’e-business évolue vite, car il doit s’adapter aux innovations technologiques de l’information et de la communication, ainsi qu’aux progrès de l’informatique et du commerce. Il s’agit donc d’un secteur professionnel en constante métamorphose. C’est aussi ce qui en fait un secteur d’avenir.

Comment l’e-commerce change-t-il les habitudes d’achat des consommateurs ?

L’e-commerce devient de plus en plus généralisé : de la petite enseigne à la grande entreprise, il est de plus en plus important d’entretenir un commerce électronique afin de rester compétitif.

Cette évolution suit l’adaptation progressive des consommateurs au support informatique et aux achats en ligne.

Pourquoi y a-t-il de plus en plus de consommateurs en ligne ?

Le commerce en ligne se distingue par un essor majeur : le marché explose. Son système révolutionne la manière de commercer et, de fait, les habitudes des consommateurs et les services des entreprises.

C’est un cercle vertueux. Plus les technologies de l’informatique et de la communication progressent, plus les entreprises sont en mesure de fournir des services de vente rapides, efficaces et moins coûteux. Plus les entreprises se développent en ligne, plus les consommateurs trouveront de l’intérêt à acheter sur Internet. Une demande plus forte entraîne un effort supérieur dans le développement des technologies et des offres plus riches de la part des entreprises.

La vente à distance chez les grands acteurs du marché

Cet essor est particulièrement poussé par les géants de la grande distribution : Amazon, Fnac, eBay, Le Bon Coin, AliExpress, etc. Ces entreprises construisent leur fortune sur la distribution en ligne. Elles contribuent aussi à financer des projets de développement technologique, informatique et économique.

Plus récemment, la pandémie de Covid-19 a permis au commerce en ligne d’exploser encore plus. Les mesures de confinement ont contraint les consommateurs à s’intéresser à la vente en ligne. De nombreux points de vente physiques ont dû être fermés provisoirement, sinon limités à un nombre de clients restreints ou à une durée de passage limitée dans le magasin.

Les clients changent leurs habitudes

De ce fait, des millions de consommateurs pas encore habitués à l’achat en ligne ont dû adapter leurs besoins aux circonstances. Cela a entraîné une accélération considérable de l’essor de l’e-commerce.

De nombreux utilisateurs, même lorsque les mesures s’allègent, continuent de garder des habitudes d’achat en ligne, car ils se sont rendu compte des avantages qu’ils pouvaient en tirer et se sont forgés de nouvelles habitudes.

Ainsi, les cyberconsommateurs sont de plus en plus nombreux dû au développement de l’informatique et à l’adaptation du commerce à Internet. La situation sanitaire actuelle entraîne une accélération de l’essor de l’e-commerce.

Pourquoi préférer l’e-commerce au commerce de détail ?

A l’origine, l’e-commerce était pensé comme un moyen alternatif de proposer des produits ou des services aux utilisateurs. Mais le développement de l’informatique et d’Internet ont permis d’étendre le champ des fonctionnalités. Désormais, l’e-commerce n’est plus simplement un moyen de compléter la vente au détail, mais un moyen de le remplacer.

Cependant, ce remplacement est visible sur certains marchés plus que sur d’autres. Par exemple, la grande majorité des consommateurs préfèrent acheter leurs vêtements dans une boutique physique. Autre marché plutôt hostile au commerce en ligne : l’alimentation. En fait, les clients privilégient le commerce de détail pour les produits plus susceptibles d’avoir des défauts de production, afin d’éviter de se retrouver avec un t-shirt troué et une pomme pourrie livrés chez soi.

Les spécificités des achats sur des sites commerçants

Les clients sont aussi refroidis par l’achat d’un produit trop cher sur Internet. Certains marchés, comme celui de l’automobile ou pire, de l’immobilier, progressent peu dans le domaine de la vente en ligne. Cependant, Internet accroît grandement leur visibilité et permet de présenter leur catalogue facilement.

Au contraire, les produits reproductibles à l’identique font meilleure impression dans l’e-commerce. Parmi eux : les produits électroniques, le matériel d’outillage, les décorations, les fournitures de bureau, etc.

De nombreux services profitent aussi de l’essor d’Internet et de sa communication simplifiée. Par exemples, les domaines de la formation en ligne, de la location de voiture, d’appartement ou de chambre d'hôtel

Les produits peu communs ou difficiles à trouver, les éditions limitées et les produits proposés à la vente uniquement dans certains pays profitent aussi de l’essor d’Internet.

L'innovation dans la transaction de biens

Ensuite, l’e-commerce permet aux innovations de fleurir. Les startups du monde entier s’appuient sur les progrès d’Internet pour faire valoir leurs idées.

Internet permet la mise en place de système de troc ou de revente entre consommateurs. Cette révolution attire de nombreux clients, car elle offre des opportunités inédites. Des entreprises comme Vinted ou Momox proposent un service d’échange de consommateur à consommateur.

Pourquoi faire son business en ligne ?

L’e-commerce offre de nombreuses possibilités et libère de tout autant de contraintes. En tant qu’entreprise, il est devenu presque essentiel d’entretenir une partie au moins de son business en ligne pour rester compétitif.

Quels sont les avantages de l’e-commerce pour les entrepreneurs ?

L’e-commerce a révolutionné le marketing car la vente en ligne facilite et accélère les échanges.

Déjà, un ecommerce est accessible et visible par beaucoup plus d'utilisateurs. En effet, désolidarisés d’un point de vente physique bien précis, les commerces en ligne sont accessibles d’où que l’on soit, tant que la qualité de la connexion Internet le permet. Cela permet au client d’y accéder très rapidement, sans avoir à se déplacer.

L’e-commerce est aussi stratégique financièrement, car il réduit les coûts d’entretien de votre commerce. Il n’a pas besoin de personnels, hormis d’informaticiens pour assurer son développement et sa maintenance. Les échanges sont automatisés et les frais de production sont réduits.

Des limites en moins pour les clients de sites de ecommerce

Notez aussi que l’absence de personnels permet un affranchissement des horaires : les boutiques en ligne sont ouvertes 24h/24, 7j/7. Cela permet d’optimiser au maximum les périodes de vente.

Une boutique en ligne est virtuelle : elle n’a donc pas de limite spatiale. Cela signifie que vous n’aurez plus aucune limite sur le nombre de produits exposés ni sur le nombre de clients simultanés. La logistique s'en trouve changée : votre limite de production et la capacité du serveur de votre site web seront les nouvelles limites de votre magasin.

L’e-commerce permet une personnalisation accrue de certains produits spécifiques. Par exemple, les maillots de football sur lesquels le client peut choisir son numéro et floquer son prénom. L’e-commerce est donc un moyen d’adapter au mieux les produits personnalisables aux demandes des clients.

En clair, ouvrir boutique en ligne offre une visibilité à des clients partout dans le monde, bien plus nombreux, n’importe quand et tout cela pour moins cher.

Quels sont les inconvénients de l’e-commerce ?

Malheureusement, il existe certaines contreparties à ces avantages révolutionnaires.

Pour commencer, comprenez bien que la création et la gestion d’un site Internet n’est pas du tout la même tâche que celles d’un commerce. Ce sont deux processus intimement liés pour concevoir un commerce en ligne, mais chacun nécessite des compétences particulières.

Ainsi, la conception d'une boutique en ligne nécessite des compétences pointues en informatique et en développement web. Vous auriez surement besoin de faire appel à un ou plusieurs experts en la matière.

Le facteur humain disparaît

Ensuite, l’e-commerce fait perdre l’aspect humain de la vente. De nombreux clients préfèrent aller dans un commerce physique afin d’avoir l’avis d’un expert en face à face. Les commerces physiques permettent aussi de voir réellement les produits, et même parfois de les toucher ou de les essayer. Tous ces éléments permettent au client d’avoir plus de confiance envers le produit.

À l’inverse, le commerce en ligne est parfois craint pour ses failles, ses arnaques ou les malentendus qu’il peut créer. Vous devrez donc veiller à rendre votre boutique en ligne la plus fiable, descriptive et professionnelle possible.

Une expérience qui dépend de facteurs techniques

Si l’e-commerce est accessible partout où la connexion Internet est permise, cet avantage le rend malheureusement dépendant de certaines difficultés techniques. Vous ne serez jamais complètement à l’abri d’une coupure de réseau, de courant, de bugs ou, dans un cas extrême, de hack.

Là encore, nous vous conseillons de déléguer ces responsabilités à des professionnels de l’informatique sur qui vous pourrez vous appuyer.

Enfin, contrecoup de la facilité d’accès, le commerce en ligne vous plonge dans une concurrence beaucoup plus rude. Il est plus difficile de se démarquer. Les profits pourraient donc tarder. Vous devrez donc redoubler d’efforts pour innover, faire de la publicité, vous rendre plus visible et accessible que les autres.

En résumé, le commerce en ligne est compliqué à mettre en place, soumis à une concurrence de grande envergure et dépendant d’un bon fonctionnement informatique.

Quels sont les métiers du commerce électronique ?

Nous l’avons dit, l’e-commerce a révolutionné le marketing international. De fait, il est la source d’un marché du travail fleurissant avec son essor. Le secteur du commerce en ligne est un domaine professionnel en pleine expansion.

Quelles études pour faire du ecommerce ?

En France, plusieurs formations en études supérieures permettent de se spécialiser dans l’e-commerce.

Les Licences professionnelles, obtenues en bac +3, sont la première option. En tant que licences professionnelles, ces cursus se déroulent dans un établissement public, en l'occurrence un lycée, un IUT ou une université. Ces diplômes sont disponibles dans plusieurs villes éparses sur le territoire de la France métropolitaine. Parmi eux :

  • La Licence ecommerce et marketing numérique
  • La Licence commerce spécialité Marketing des services et technologies de l’information et de la communication (abrégée “TIC”).
  • Le Bachelor web marketing
  • Le Bachelor e-commerce
  • Le Bachelor marketing et communication digitale
  • Et d’autres, les noms et les spécificités pouvant varier suivant l’école.

Les détenteurs d’une licence ou d’un bachelor peuvent poursuivre des études de e-commerce approfondies en intégrant un cursus à bac +5 ou 6. Là encore, il y en a plusieurs.

Parmi les diplômes publics :

  • Le Master e-commerce
  • Le Master web marketing et e-commerce, aussi appelé Master en marketing numérique et commerce électronique
  • Le Master en marketing digital spécialité E-commerce ou Vente

Parmi les diplômes privés :

  • Le Mastère manager marketing digital et e-commerce
  • Le Mastère business, management et entreprenariat

Quels débouchés pour les études en e-commerce ?

Le marché du travail en e-commerce est en pleine augmentation. De nombreux postes sont à pourvoir à mesure que l’e-commerce se développe.

Il faut distinguer les métiers techniques de l’informatique et du web des métiers du commerce et du marketing.

Les métiers techniques tels que développeur web ou web designers sont liés à la conception et à la maintenance du site web d’une entreprise. Les métiers du marketing sont responsables de tout le reste. Parmi eux :

  • Le responsable web marketing. Il a pour rôle d’assurer la création de valeur de l’entreprise. Pour ce faire, il recherche l’augmentation du trafic du site, l’augmentation des ventes et la fidélisation de la clientèle.
  • Le brand content manager. Son rôle principal est d’attirer de nouveaux clients. Il met en œuvre des stratégies publicitaires et s’occupe du contenu du site : rédaction, contenu vidéo, esthétique du site, etc.
  • Le SEO manager. Il a pour rôle d’optimiser la visibilité du site dans les moteurs de recherche.
  • Le community manager. Il s’occupe du contact avec la communauté fidélisée de la marque : son rôle est de répondre à leurs questions et de promouvoir l’entreprise auprès de potentiels futurs clients.
  • L’analyste e-commerce. Il interprète les données du marché afin de permettre à son équipe d’établir les meilleures stratégies possibles.
  • Le chef de projet e-commerce. Il est chargé de s’assurer de la coordination de son équipe. Il doit aussi être capable de les conseiller : polyvalent, ce poste nécessite de l’expérience. Il est souvent perçu comme une évolution de carrière.
  • Et bien d’autres.

Il existe un large panel de métiers dans l’e-commerce. De plus, il est en constante évolution.

Comment se lancer dans la vente en ligne ?

Les obstacles seront nombreux à franchir. Voici quelques clés pour vous aider à vous lancer.

De nombreux logiciels existent pour vous assister à la création de votre site e-commerce. Ils sont divisibles en deux catégories :

  • Les CMS (“Content Management System”). Ce sont des logiciels open source gratuits, personnalisables, mais sans assistance : l’hébergement et la maintenance doivent être faits par vos soins.
  • Les plateformes SaaS (“Software as a Service”). Ces logiciels proposent des solutions de maintenance en échange d’un abonnement. Cependant, la personnalisation est limitée.

Quels sont les outils pour développer son site e-commerce ?

Ci-dessous, quelques-uns des logiciels de création de site marchand :

  • WordPress, le CMS le plus commun. Il est reconnu pour la facilité de sa prise en main.
  • Magento, un CMS très sobre et difficile d’accès. Il est cependant reconnu pour ses paramètres très complets.
  • Prestashop, le CMS n°1 sur le marché français. La polyvalence de ses fonctionnalités ont fait son succès.
  • Shopify, une plate-forme SaaS connue pour sa facilité d’utilisation et ses modèles proposés en échange d’un abonnement mensuel.

D’autres outils viennent vous aider dans la création de votre site web. En voici une sélection :

  • Google Analytics, qui fournit des informations détaillées sur le trafic de votre site.
  • SEMRush, un assistant idéal pour le référencement.
  • Buffer, un outil permettant d’automatiser vos publications sur les réseaux sociaux.
  • Pixabay, un fournisseur d’images libres de droit.
  • Mailchimp, un outil d’e-mailing complet et simple à utiliser.

Vous l’aurez compris, il existe une très grande quantité d’outils pour vous permettre de créer un site de e-commerce. Remarquez que bons nombres d’entre eux sont gratuits.

Comment choisir ses partenaires ?

Pour commencer, sachez que vous pouvez faire appel à une agence de e-commerce qui vous aidera à fournir l’expertise nécessaire au développement de votre e-commerce. Une agence peut vous aider à établir une stratégie de communication, développer votre site web, trouver son design, organiser son référencement, etc. Ce peut être un excellent retour sur investissement.

Une fois votre commerce créé, vous devriez penser au partenariat. Il s'agit d'établir des relations "B2B" : business to business. Le monde de l’e-commerce est très compétitif : vous aurez besoin de trouver des alliés, mais il faudra trouver les bons.

Le partenariat consiste en un échange réciproque entre deux entreprises afin d’améliorer leurs résultats. Généralement, les meilleurs partenaires sont des entreprises qui ressemblent à la vôtre, tant par les produits proposés que par la taille.

Conclusion

Le partenariat en ligne se base sur la visibilité. En faisant de la publicité l’une pour l’autre à leurs clients, les entreprises dédoublent leur visibilité. Cette stratégie marketing puissante permet de trouver rapidement de nouveaux clients, à condition de ne pas en abuser.

Sinon, le partenariat peut consister en un échange de services. Par exemple, certaines entreprises décident de co-financer leurs frais afin de réduire leurs dépenses.

Nous vous conseillons d’établir de réfléchir à votre stratégie partenariale dès le lancement de votre e-commerce : c’est un moyen de se dégager de la concurrence et de se développer plus vite en augmentant votre taux de conversion.

Quelques réalisations qui pourraient vous inspirer

Une sélection des dernières créations de nos agences

Consultoría SEO para Bralo
Consultoría SEO para BraloPar Comunicare Marketing 360Autres
Ecommerce para Oferta Farma
Ecommerce para Oferta FarmaPar Comunicare Marketing 360Autres
Web para Shopviviandco
Web para ShopviviandcoPar Comunicare Marketing 360Autres
ecommerce para Kottao
ecommerce para KottaoPar Comunicare Marketing 360Autres
SEO y SEM para Caetano Fórmula Galicia
SEO y SEM para Caetano Fórmula GaliciaPar Comunicare Marketing 360Automobile
SEM para EsaludPlus
SEM para EsaludPlusPar Comunicare Marketing 360Autres

Des milliers d'entreprises utilisent Sortlist

BaxterBbcAmazonYaleWabcoMtvFordH mBoschNew balanceWalt disney

Autres sujets susceptibles de vous intéresser

Rédaction et traductionInnovationRéférencement naturelPublicitéStratégie de contenuErgonomie (UX/UI)Stratégie digitaleVidéoAnimationDesign & graphismeApplication webRéseaux sociaux3DPublicité en ligneE-mailingPlanification médiasEvénementielJeu et intéractionData ConsultingWeb analytique/Big dataPhotographieRelations publiques (RP)Application mobileCréation de site internetImage de marque & branding

Découvrez les meilleures agences de E-commerce en Suisse

Il n'y a rien de pire que de ne pas trouver ce dont on a besoin. Cela n'arrivera pas sur Sortlist. Des grandes villes aux petites agglomérations, nous référençons plus de 80 000 agences, réparties dans le monde entier.

Voir des agences en E-commerce

Vous travaillez dans une agence ?

Rejoignez la plus grande communauté d'experts

Rejoignez-nous
Rejoindre Sortlist en tant qu'agence
Excellent
Basé sur 427 avisTrustpilot

Pensez Sortlist pour votre prochaine recherche!

Une recherche simplifiée qui vous aide à trouver l'agence faite pour vous.

Trouver mon agence
Découvrez les agences sur Sortlist